Projet de solidarité internationale Vietnam 2015

Débuts lents, mais travail rapide!

Les travaux commencèrent finalement avec du retard. En effet, le maçon remettait toujours le début des travaux au lendemain. Qu’à cela ne tienne, dès que nous en avons été informés, Thuy a pris les choses en main. Un appel passé au responsable des chantiers et ils débutaient instantanément.

Contrairement aux débuts difficiles, les travaux avançaient à une vitesse extraordinaire. Venez aujourd’hui et vous découvrirez les fondations creusées. Le lendemain, l’on commençait déjà à monter les murs. Il ne faut attendre qu’une petite semaine pour que la toiture soit posée. Tout est fait avec une technique bien rodée. Le béton est coulé sur chaque mur de parpaing afin de le consolider. Les échafaudages sont archaïques : des morceaux de bois montés avec un principe simple consistant à considérer que si cela tient en posant, alors cela tiendra en clouant. Cette « théorie » conduit à la réalisation de vrais puzzles, avec des planches, troncs d’arbres, branches et tout ce qui peut aider à ce que la structure tienne. Nous nous inquiétons un peu, mais eux sont habitués : leur agilité ainsi que leur poids très inférieurs au notre en moyenne leur assurent une plus grande sécurité. Les dalles sont coulées à la fin, permettant alors aux propriétaires d’investir leur nouvelle demeure. La durée de construction d’une maison varie dans ces conditions de 3 semaines à 8 semaines, en fonction de la main d’œuvre disponible. Car la particularité de l’action que nous entreprenons est que les familles bénéficiaires du financement de leur maison doivent fournir les ouvriers. Pourquoi ? Tout simplement pour associer ces personnes à l’amélioration de leur condition de vie. Elles sont donc aidées par leur famille, leurs voisins qui travaillent tous sous les ordres du chef de chantier. Vous vous douterez bien que cette solution permet de faire des économies sur le prix de construction d’une maison, mais l’intérêt social est que cela empêche de tomber dans l’assistanat.

article précédent: Un rite à respecter

article suivant: Le suivi …

retour au sommaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s