Projet de solidarité internationale Vietnam 2015

Rencontre avec le Comité Populaire

14 h 00, Lundi 20 juin, Comité Populaire

Arrivée à vélo. Deux hommes invitent les présents à les suivre. Nous entrons dans une salle qui semble être une salle de spectacle ou de meeting. Rangées de chaises parfaitement alignées, couleurs sobre, références au régime communiste présentes. Une estrade dans le fond, nous n’y monterons pas. Nos deux guides installent les chaises autour d’une table centrale. Des bouteilles d’eau sont apportées. Tentative de conversation. Echec, aucun ne parle anglais. Arrive Thuy, qui jouera le rôle d’interprète. Présentation de nos interlocuteurs. Le premier, petit, regard perçant, air strict mais non sévère : c’est le Vice-président du Comité Populaire. Cet homme parait jeune, trente ans tout au plus. Pantalon noir et chemise blanche, calme presque timide, il semble sérieux et sincère. Le second, grand, visage sévère est le chef du village. Très serviable, il nous met à notre aise. Air impérial, il semble particulièrement expérimenté et connaisseur du village. Ils nous adressent leurs remerciements pour l’aide que nous allons leur apporter.

Résumé de la réunion

Le Comité Populaire recense les familles les plus pauvres du village. C’est ainsi qu’ils ont pu choisir les 3 familles bénéficiaires de la construction d’une maison. Le coût de financement est le suivant : 30 000 000 VND soit environ 1034 € par maison (après réévaluation car le prix initial se chiffrait à 40 000 000 VND soit environ 1379 €). Le plan de financement est le suivant : l’association ESTACAIDE prend en charge intégralement la construction des deux premières maisons et les deux tiers de la troisième complétée par le Comité Populaire à hauteur de 10 000 000 VND soit 385€.

L’argent n’est pas directement donné aux familles pour éviter les dépenses non liées au projet. En effet, les familles endettés pourrait être tentée de rembourser leur du avec ces sommes et ne bénéficieraient pas de la construction de leur maison. Ils pourraient subvenir à des besoins à court terme qui s’avèreraient être moins utiles pour elles qu’un toit en dur. Les fonds seront donc gérés par le Comité Populaire qui se chargera d’acheter tous les matériaux et de payer les ouvriers qualifiés. Nous demandons donc à ce que tous les justificatifs soient gardés (factures…) et remis à l’association avant notre départ.

Le Vice-président du Comité Populaire est également Président d’un organisme qui, si on traduisait le nom, se nommerait Bureau pour la Suppression de la Famine et la Réduction de la Pauvreté. C’est par l’intermédiaire de ce Bureau que des actions humanitaires sont réalisées. D’ailleurs, le Chef du Village est responsable des Projets Humanitaires dans la localité. Nos deux interlocuteurs sont donc les personnes les plus qualifiés pour nous encadrer dans notre mission.

Qu’est-ce que le Comité Populaire ?

C’est l’union administrative la plus basse dans la structure politique du Vietnam. Le Comité Populaire du village correspond aux Mairies que l’on trouve en France. Il gère tous les domaines concernant la vie des habitants locaux : administratif, défense, militaire, social, humanitaire. Il existe un Comité Populaire pour le Province qui est l’équivalent de nos Préfectures et qui gèrent plusieurs villages.

Quelle est la particularité du Village de Thuo Khuong ?

Il y a environ 10 000 habitants qui forment 2200 familles. Le niveau de vie est très bas pour la quasi-totalité. On recense 173 familles vivant avec moins de 450 000 VND par mois (soit moins de 15 € par mois) et 64 familles dans l’extrême besoin. Le village souffre de trois problèmes majeurs, selon le Vice-président du Comité Populaire : la pollution environnementale, les mauvaises conditions hygiéniques et médicales et enfin l’offre trop faible d’éducation.

L’environnement, le grand absent des budgets

Pendant très longtemps dans le village, les déchets étaient jetés intégralement dans la nature. La raison ? Aucune ligne budgétaire n’est allouée pour cela. Toutes les actions que mène le Comité Populaire passent donc par des projets. Il a donc mis en place l’année dernière un projet de ramassage des déchets avec une sensibilisation de la population dans 9 villages. Des décharges sont aménagées pour que les habitants viennent y jeter leurs déchets et des poubelles ont parfois été installées. De plus, une convention a été passée avec une société de ramassage des déchets qui vient vider plusieurs fois par semaines ces décharges. La population a bien régi à ce projet et joue le jeu.

Un problème demeure… le financement à long terme de ce projet. En un an, le Comité Populaire a accumulé une dette de 15 000 000 VND (517 €) auprès de la compagnie de ramassage des déchets. Les habitants supportent ce projet à hauteur de 50 % mais il est impossible de leur en demander davantage.

Afin d’encourager ce projet qui conduit au changement des comportements et à la préservation de l’environnement, nous décidons que l’ESTACAIDE prendra à sa charge la dette du Comité Populaire. Nous rembourserons donc les 15 000 000 VND auprès de la compagnie de ramassage des déchets.

Soins médicaux et hygiène à améliorer

Un dispensaire existe pour la commune, mais il n’est pas très efficace. Cette année, le Comité Populaire a reçu l’ordre de recevoir des patients en consultation avant qu’ils ne soient transférés si besoin est dans des hôpitaux. Il a également reçu des fonds pour en construire une nouvelle mais ne peut pour l’instant pas financer l’aménagement et la prise en charge du personnel. A cela s’ajoute la pénurie de médecins et d’infirmiers dans le village.

Afin d’améliorer les conditions d’hygiène, le Comité Populaire souhaite construire un mur pour séparer la décharge des habitats et du marché. Il s’agirait d’un édifice de 20 m de long et de 3 m de haut, en dur. Le Comité Populaire estime le coût à 20 000 000 VND (690 €).

Ce projet nous semble plus que nécessaire, car une décharge est un endroit insalubre qui peut apporter, outre des odeurs nauséabondes, des maladies. Ainsi, nous décidons que notre association financera la construction du mur et que nous apporterons la main d’œuvre nécessaire.

L’éducation, la concentration des efforts

Comme dans toutes les sociétés, l’éducation est l’une des conditions sine qua non d’évolution. Il est donc indispensable d’apporter le savoir aux enfants afin qu’ils s’en sortent et qu’ils soient en capacité d’aider à leur tour leur famille, leur village…

Le village compte une maternelle, une école primaire et un collège. Le prochain objectif du Comité Populaire est d’y installer une cantine. Ainsi équipé, le collège pourrait avoir une reconnaissance nationale et donc recevoir plus de subventions du gouvernement. L’école maternelle est bien moins avancée, il reste encore des travaux à effectuer (le carrelage notamment).

Le budget du Comité Populaire

Il s’élève à environ 1 000 000 000 VND par an soit environ 34485 €. C’est l’un des plus pauvres du Vietnam. Vous comprendrez donc pourquoi l’action que nous menons ici est particulièrement importante pour eux.

Avec le reste des fonds que nous apportons, nous financerons la fin des travaux de la ludothèque et nous garderons une partie pour aider des familles ayant des besoins moins onéreux (rénovation de toiture par exemple…).

Récapitulatif du budget de notre action

Fin de la réunion à 15 h 00 en présence du Vice-président du Comité Populaire, du Chef du Village, de Thuy, Jean et de l’ensemble des membres de l’ESTACAIDE : Jérôme, le Président, et Adrien, Alexis, Clément, Corentin, Jessy, Maxime, Mélanie, Romain et moi-même Ludovic.

Une photo devant le Comité Populaire et nous partons visiter les sites des travaux…

article précédent: Genèse du projet

article suivant: Visite des futurs chantiers

retour au sommaire

6 Réponses

  1. Anonyme

    Formidable récit, qui nous fait bien partager à la fois votre découverte du pays et votre engagement.
    Cela donne vraiment envie d’être à vos côtés. Continuez de nous faire vivre votre aventure au service des sampaniers.
    Parents de Clément

    juillet 7, 2011 à 8:56

  2. evelyne collec

    Bonsoir (il est 22h45 en France),

    Je viens de parcourir vos différents récits depuis le début de l’aventure et j’ai trouvé l’ensemble très intéressant. En plus de découvrir un pays, une population, un mode de vie différent du notre, je découvre votre programme d’aide humanitaire et comprend mieux ce que mon neveu (Maxime Collec pour ne pas le citer) m’avait expliqué de ce voyage d’études et d’aides.

    Vos écrits sont très agréables à lire et je me surprend à rêver et à imaginer les paysages, les lieux, les gens, les odeurs … cela a été un agréable moment de détente plus instructif et dépaysant que la sempiternelle TV !

    Continuez ainsi, j’ai hâte de lire la suite de vos « aventures ».

    puis-je me permettre de vous demander de transmettre tous mes encouragements et voeux de réussite (pour ce projet et tous ceux à venir) à toute l’équipe ?

    Avec tous mes remerciements

    Evelyne COLLEC

    juillet 7, 2011 à 8:59

  3. Bonjour Madame et Monsieur Belsens,

    Je vous remercie de nous suivre, je ferai de mon mieux pour continuer à retranscrire notre aventure de manière aussi détaillée.
    N’hésitez pas à poster de nouveaux commentaires et à diffuser notre adresse.

    Cordialement, Ludovic Fraumar

    juillet 7, 2011 à 11:17

  4. Bonjour Madame COLLEC,

    Je vous remercie de l’attention que vous portez à notre action et je suis heureux que ce récit, quelque peu long, vous ait plu et ait fait appel au pouvoir de l’imagination. Le but de ce récit est totalement celui que vous décrivez:promouvoir notre action en faisant découvrir toutes les facettes du pays qui nous sont accessibles. La volonté est, à terme, de créer une synergie autour du projet afin qu’il soit plus facile de le pérenniser; tel serait mon but ultime, pouvoir continuer à réaliser cette aide au Vietnam de façon régulière les années suivantes. J’y reviendrai par la suite.

    Vous pouvez tout à fait vous permettre de demander de transmettre tous vos encouragements et voeux de réussite à toute l’équipe. Cela sera fait avec plaisir comme à chaque fois que nous recevons de tels commentaires. Cela est toujours bénéfique de savoir que notre famille, nos amis, nos proches, nos camarades, nos responsables éducatifs, des personnes inconnues nous suivent et nous soutiennent dans notre action. Ainsi, au nom du groupe, je vous remercie pour votre commentaire.

    Je vous invite à lire la suite de nos aventures et à promouvoir notre site autour de vous.

    Cordialement, Ludovic Fraumar

    juillet 7, 2011 à 11:30

  5. Hélène BOISSON

    C’est honorable ce que vous apportez à ce village. Ce qui me choque le plus, c’est de voir tout ce que l’on peut faire avec 7 000 euros dans ce pays.

    Bravo en tout cas pour votre engagement, et en tant qu’Estacienne, je vous soutiens de tout cœur !

    juillet 12, 2011 à 7:23

  6. Bonjour Hélène,

    Je te remercie pour l’intérêt que tu portes à notre action. Avec 7000 € et beaucoup de volonté, on peut faire énormément de chose.

    L’avantage que nous avons et que notre projet a été particulièrement bien ficelé et que l’association avec qui nous sommes associés fait de l’humanitaire continuellement. Nos contacts au Vietnam connaissent parfaitement les besoins et peuvent y répondre de la manière la plus approprié. C’est ainsi que nous arrivons à faire tant avec « si peu », si je puis dire.

    Continue de suivre notre action sur notre site et n’hésite pas à réagir une nouvelle fois.

    Cordialement, Ludovic Fraumar

    juillet 12, 2011 à 11:18

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s